Villes et Départements : Construire l’espace social commun, au sens propre !

L'action sociale des Villes et des Départements est confrontée à 4 défis majeurs, qui peuvent se résumer par les mots clés suivants : massification de la demande, personnalisation des réponses à apporter, complexification des dispositifs, raréfaction des ressources.

 

Plus de 30 ans après les premières grandes lois de décentralisation, coopération et cohérence s'avèrent plus que jamais indispensables pour apporter un service public de qualité gage d'efficacité et d'équité, et symbole du pacte républicain. Un réel challenge, eu égard à la multiplicité des intervenants et à l'intrication des compétences, que le développement de la mutualisation et de nouvelles formes de coordination, de coopération et d'intervention sociale tentent de relever, avec quelques expériences remarquables : historiquement la Direction de l'action sociale de Strasbourg, puis les Espaces sociaux communs de Rennes, les Maisons des solidarités de l'Essonne et plus récemment le Nouveau Paris Solidaire.

 

Cette situation n'est pas propre à notre pays : la transition démographique, la métropolisation, la troisième révolution industrielle, l'accélération des mouvements migratoires, pour ne citer que ceux-là, sont bien entendu des phénomènes mondiaux. Ces phénomènes sont à l'origine d'une forte évolution des besoins sociaux, similaire à celle observée en France, le cadre juridico-administratif propre à chaque état n'étant finalement qu'un déterminant secondaire de cette évolution. En conséquence, l'action sociale est interrogée de la même façon, surtout en milieu urbain, et la différence entre pays ne se fait en définitive que dans le « timing » (un peu plus tôt, un peu plus tard) et dans le dosage des différents constituants des nouvelles formes d'intervention sociale.

Ainsi, un peu partout en Europe, confrontés à un fonctionnement étanche des organismes sociaux induisant un fractionnement des interventions pour les citoyens, des exécutifs locaux impulsent des actions volontaristes pour faciliter l'accès aux droits en simplifiant les démarches pour les usagers et pour favoriser le développement social local, à travers la construction d'espaces sociaux communs. Dans de nombreux cas, les lignes de force de ces projets peuvent être résumées ainsi :

  • Rassembler en un lieu accessible les ressources utiles et nécessaires en matière de service public de proximité, sans nécessairement se cantonner au domaine social ;

  • Associer les partenaires pertinents pour le développement des personnes, des groupes et de la population du territoire, dans le domaine social mais aussi l'économique et le culturel ;

  • Mutualiser les moyens en vue d'un accueil de qualité ;

  • Proposer à l'usager un interlocuteur unique chaque fois que c'est approprié, en tant que facilitateur d'un parcours coordonné ;

  • Partager l'information entre les intervenants, de façon maîtrisée, en respectant la déontologie du travail social et les droits des usagers.

Et sur votre territoire, où en sont ces démarches ?​

Please reload

Articles à l'affiche

Difficultés de l'accès aux soins dans les territoires : quelle réponse possible ?

1/10
Please reload

Articles similaires
Please reload