Conseils départementaux : les politiques de solidarité à l'épreuve de la nouvelle mandature

La très grande majorité des conseillers départementaux issus des scrutins de mars 2015 sont de nouveaux élus, y compris dans les départements où la stabilité politique a prévalu, en raison de l'instauration de la parité et de la remise en jeu de la totalité des cantons. Parallèlement, les équilibres territoriaux sont redéfinis. Le redécoupage des cantons se traduit par un rééquilibrage entre la représentation des territoires ruraux et celle des territoires urbains. Une quinzaine de départements sont en outre concernés par la création des métropoles. 

 

Parmi les effets prévisibles de ces évolutions, on peut citer, pêle-mêle : un changement de la relation aux territoires, le poids des intercommunalités dans les choix départementaux, la territorialisation des politiques publiques (ou l'accentuation de celle-ci) dans les départements les plus peuplés, une forte implication des conseiller(e)s départemental(e)s dans l'orientation des politiques sociales, un pouvoir exécutif exercé de manière plus collégiale.

 

Mais dans l'immédiat, c'est la question des politiques de solidarités de la collectivité qui va se retrouver, une fois de plus, au cœur des discussions.

 

Depuis le début de l'année, les experts de Public Impact Management ont engagé un tour de France des départements, d'où il ressort une conviction forte. Toutes choses égales par ailleurs, les Départements qui exerceront leurs responsabilité sociales dans les meilleures conditions, au cours de la nouvelle mandature, sont ceux qui :

  • exploiteront l'opportunité de la préparation du budget (et ici de celui de 2016) pour établir la liste des projets alliant efficacité sociale et maîtrise de la dépense,

  • se prépareront à assurer le portage politique et managérial de ces projets au cours des prochaines années,

  • démarreront, en avance de phase, quelques projets exemplaires de cette approche qu’ils pourront ensuite généraliser,

  • sans se contenter de raisonner « économies à court terme », mais en visant également les marges de manœuvre à moyen terme.

Pour aider les Conseils départementaux dans cette voie, Public Impact Management propose :

  • des séminaires sur mesure, pour les élus et pour les équipes de direction,

  • une aide à l'identification et à la hiérarchisation des projets, en fonction des objectifs et des contraintes de la collectivité,

  • des prestations d'accompagnement et d'expertise, pour accélérer et sécuriser la mise en œuvre de ces projets.

Pour obtenir notre guide pratique « Conseils départementaux : 25 projets alliant maîtrisé de la dépense et efficacité sociale », écrivez-nous à contact@publicimpact.eu

 

Les séminaires destinés aux élus peuvent bénéficier des avantages liés à l’agrément ministériel de notre organisme de formation d’élus POLIADE FORMATION).

Please reload

Articles à l'affiche

Difficultés de l'accès aux soins dans les territoires : quelle réponse possible ?

1/10
Please reload

Articles similaires
Please reload