La DDT de Haute Garonne élabore sa démarche stratégique 2014-2017

La DDT (Direction départementale des Territoires) a choisi Public Impact Management pour définir et mettre en œuvre sa démarche stratégique 2014-2017.

 

Le contexte

Les DDT sont le résultat de la création de la DDEA en 2009 (fusion de la DDE et de la DDA) puis de celle de la DDT en 2010, dans le cadre de la Réate

En Haute Garonne, comme ailleurs sur le territoire, la présence de l’Etat a en effet été fortement revue à partir des principes énoncés par la réorganisation de l’Etat en région : organisation régionale autour de 8 pôles métiers (DREAL, DIRECCTE, DRAC,…) et déclinaisons départementales dépendant de la taille du département concerné (DDT, DDP, DDCSJ,…)

La création de la DDT s’est faite en 2010 selon un mode opératoire qui s’est notamment fondé sur l’élaboration d’un Document Stratégique. Ce document fondateur a structuré la stratégie et l’action des DDT pendant 3 ans.

Depuis,  la DDT a été marquée par un turnover important et par de fortes réductions d’effectifs.

La nouvelle direction a donc initié, en 2013, une réflexion stratégique nouvelle pour prendre le relai de la précédente.

Cette démarche a démarré avec plusieurs travaux préparatoires : évaluation ex post, démarche de priorisation des missions, analyse des risques psycho-sociaux en lien avec les exigences nationales sur ces enjeux très présents du fait de la perte de certaines missions.

Elle continue en 2014 avec un projet de direction.

 

La commande

La DDT a demandé à ce que son élaboration soit participative et permette une association véritable des 9 services et d’une majorité d’agents et de cadres.

La méthode retenue, extrêmement structurée, permet ​

  • de tenir compte des nombreux travaux antérieurs

  • d’impliquer chaque service via l’élaboration de projets de service à leur niveau

  • de mixer des groupes transverses et des chantiers spécifiques,

  • de coupler le travail du cabinet de conseil avec des phases réalisées par la DDT elle-même

  • de garantir une prise en compte des risques psychosociaux grâce à un volet intégré à la démarche

Les résultats

Démarrée en février 2014, la démarche aborde l’ensemble des points délicats auxquels sont confrontés aujourd’hui les DDT : l’avenir et le rôle du réseau territorial, l’organigramme, la fin de l’ADS et de l’ATESAT,

Les phases d’arbitrages sont prévues en mai juin et l’élaboration des plans d’action à partir de septembre.​

Please reload

Articles à l'affiche

Le financement des eaux pluviales urbaines, une question ravivée par des contentieux et le transfert obligatoire aux communautés d’agglomération au 1e...

1/10
Please reload

Articles similaires
Please reload