Virage numérique du médico-social : attention à ne pas se tromper de sujet

Mis à jour : 1 déc. 2020

Après le Ségur de la Santé, le PLFSS confirme le plan d'investissement de 600 M€ sur cinq ans pour le virage numérique du médico-social, dont 100 M€ dès 2021. C'est donc dit, un gros effort d'infrastructure et d'équipement en matériels, réseaux et logiciels va être consenti.

Mais il ne faudrait pas que l'arbre cache la forêt. Et l'appellation "virage numérique" ne doit pas être mal interprétée : s'il s'agit d'investir dans les infrastructures et les équipements, il s'agit aussi (et parfois surtout) d'investir dans le développement des usages. Un développement des usages au profit du service rendu aux publics aidés, des conditions de travail des agents et d'une optimisation des ressources.

Tous les organismes gestionnaires d'ESSMS sont-ils vraiment prêts à prendre le virage du développement des usages ? Comment impliquer toutes les parties prenantes et préparer l’appropriation des solutions numériques ? Comment passer d’une informatique vécue comme une contrainte (à juste titre le plus souvent) à de nouveaux modes de fonctionnement porteurs de valeur ajoutée pour tous ?

De notre expérience des projets de ce type, nous retenons quelques idées simples, à adapter en fonction de votre contexte, de vos objectifs et de vos contraintes :

  • Cadrage stratégique explicitant et hiérarchisant les finalités, les objectifs et les lignes directrices auxquels le "virage numérique" de votre organisme doit répondre

  • Mesure de la maturité et de l'appétence numérique de chaque catégorie d'acteur

  • Diagnostic 360° des outils existants (mis en place par l'organisme ou librement choisis par les utilisateurs...) et de leurs usages

  • Recueil des besoins assorti d'une analyse des enjeux et de la faisabilité des projets correspondants, incluant toutes les conditions nécessaires à l'appropriation (par exemple : implication des collaborateurs dès le début du projet, temps de formation et de prise en main, mise à disposition d'outils de mobilité, augmentation de la bande passante du réseau)

  • Cible à atteindre, figurée notamment par la schématisation d’un SI urbanisé, les nouveaux usages prioritaires et en conséquence le niveau de maturité numérique visé

  • Plan d’action matérialisant la trajectoire retenue pour atteindre la cible.

Une démarche somme toute classique. Mais si trop peu souvent mise en œuvre dans le secteur médico-social. Et dont les chances de succès seront renforcées par la mobilisation de plusieurs bonnes pratiques :

  • une communication tout au long de la démarche, soucieuse d’impliquer, et de diffuser les messages de l’institution et de valoriser les apports des équipes ;

  • une analyse permanente des risques pour une réactivité optimale tout au long de la démarche ;

  • le recours aux expertises indispensables : techniques, métiers, accompagnement du changement ;

  • l'amélioration continue des processus, des solutions numériques et des modes opératoires associés.

Alors, paré à virer ?

Posts récents

Voir tout