• Cédric MASERA

Bien vieillir en établissement et au domicile avec le numérique


PIM accompagne le Grand Annecy dans le cadrage du programme « numérisation des offres et services du CIAS ». Le CIAS a émis le souhait d’identifier les opportunités d’usage du numérique dans la mise en œuvre de son offre de service. Une démarche prospective animée par des référents métiers au sein des services du domicile et des établissements.

Des opportunités d’usages numériques pour le bien vieillir

Les opportunités d’usages du numérique pour la mise en œuvre des politiques publiques du bien vieillir en territoire sont nombreuses :

  • Simplification des processus de travail pour les aidants et les aidés

  • Prévention et prédiction sanitaire

  • Recueil et partage des informations au sein de la communauté des aidants pour individualiser les prises en charge

  • Maintien et/ou renforcement des liens sociaux et développement de « l’empowerment » des résidents et de leurs familiers, réduction de la fracture numérique

  • Accès à une offre de soins et de prévention à distance (via les objets connectés, la télémédecine)

Questionner les processus de travail

L’un des enseignements de l’étude est la nécessité dans la conception et la mise en œuvre de ces transformations numériques de faire évoluer les manières de travailler. En effet, la technologie est aujourd’hui mature pour déployer de nouveaux usages, reste un chantier colossal : coconstruire les nouveaux processus de travail. Quelles données nécessaires au suivi de la personne âgée ? Quelle modalité de recueil, à qui la communiquer ? Comment faciliter l’interopérabilité entre les systèmes d’information en mobilité et les solutions de dossiers de soin ? Quel accompagnement des professionnels ?

Définir une méthodologie de mise en œuvre pour innover et changer d’échelle

Mettre en œuvre un tel changement pour une collectivité nécessite de faire dialoguer le court et le long terme. A court terme, la collectivité peut mettre en œuvre les usages facilement déployables mais à long terme le changement d’échelle est plus complexe. Dans ces changements, c’est aussi une fonction d’innovation que les collectivités peuvent mettre en place : expérimenter à petite échelle, définir un système opérationnel et le déployer à grande échelle. Un enjeu à animer avec la communauté d’acteurs métiers concernés pour construire l’accompagnement au changement.

Dans le cadre de la démarche, PIM et TASDA ont mobilisé des entreprises et start up de la Silver Economie en France et sur le territoire du Grand Annecy pour une journée de présentations et de travail avec les équipes du CIAS. L’occasion de se projeter avec des présentations d’usages d’objets connectés.


Posts récents

Voir tout