• ​Marc BEAULIER

Quel avenir pour les structures régionales de soutien au développement économique et à l’innovation

Mis à jour : janv. 2


Ou comment les collectivités locales sont placées en « double contrainte »

Le devenir des structures en charge dans chaque région de booster le développement économique est en ce moment en question.

Dotée de la compétence économique, la quasi-totalité des régions ​​françaises a mise en place un outil technique de développement et d’accélération de l’innovation sur le territoire.

Ces structures, créées dans les années 90 pour les plus anciennes sous des statuts divers (EPL, associations, …), sont aujourd’hui confrontées à des difficultés financières de plus en plus fortes.

Leurs ressources sont en effet issues des collectivités locales qui les portent et des fonds européens (FEDER, …). Or les subventions européennes tendent à se réduire fortement depuis deux ans et les récents débats sur le budget européen ne laisse pas entrevoir de renversement de tendance, au contraire…

Parallèlement, les budgets des Régions , encore un peu épargnés ces dernières années au contraire par exemple de ceux des départements, connait des tensions de plus en plus fortes : les annonces du chef de l’Etat au congrès des maires en novembre permettent d’affirmer que les dotations vont encore diminuer dans les années à venir.

La tentation est grande pour les collectivités régionales de diminuer leurs subventions souvent significatives à ses structures, alors qu’elles sont déjà fragilisées par la baisse des fonds européens.

Et ceci au risque de voir l’activité de ces « incubateurs de start up » décliner et finalement de pénaliser l’activité économique des filières les plus porteuses d’avenir, ce qui finit par avoir des conséquences sur le tissu économique et donc fiscal. La quadrature du cercle !